Gro Prix Littéraire | Les ouvrages

GRO PRIX littéraire 2019

 

Quatorze œuvres de critique sociale, joyeuse et impertinente concourent pour les GroPrix de littérature grolandaise 2019 : GroPrix fiction et GroPrix essais et témoignages.

Membres du jury littéraire : Jean-Marie Laclavetine, Déborah Bessoles, Benoît Delépine, Noël Godin, Jean-Pierre Bouyxou, Manu Jardin, Claire Ganczarczyk, Gérard Trouilhet.

Conseiller littéraire du dictateur : Patrick Raynal

Discussion autour de la sélection des livres du Gro Prix littéraire
En présence de membres de la sélection et du jury
Dredi 21/09 à 16h30 – Gro Village

Remise du Gro Prix littéraire 2019
Gromanche 22/09 à 16h lors de la cérémonie de remise des Amphores et de clôture du festival – ABC

 

LES FICTIONS

Le  Discours 
de Fabrice Caro – Éditions Sygne Gallimard

Lors d’un rituel repas de famille, Adrien est agité par un long monologue intérieur
tour à tour drôle ou  touchant. Obsédé d’une part, par une non-réponse à un sms envoyé à Sonia qui lui a imposé une pause affective dont il imagine l’issue. D’autre part, par la demande de discours pour le mariage de sa sœur dont il va concocter plusieurs versions au fil de la soirée. Éclats de rire garantis.

 

 

 

Lord Gwynplaine
de Patrick Raynal, Jean-Bernard Pouy – Éditions Albin Michel

Monte Cristo remis au goût du jour. En renouant avec la tradition du feuilleton et du roman populaire, les auteurs nous entraînent dans les magouilles les plus crasses et les plus crédibles.

 

 

 

 

 

L’Enfer des masques
de Jacques Barbéri – Éditions La Volte

Barbéri nous entraîne dans un futur proche, terrifiant dans une spirale sans fin entre le virtuel et le réel.

 

 

 

 

 

Les Furtifs
de Alain Damasio – Éditions La Volte

Attention chef d’œuvre ! Ce nouveau roman de Damasio va au bout des dérives de notre société, une dystopie terrifiante. Et si la lecture de ce livre était un acte de résistance ?

 

 

 

 

November road 
de Lou Berne – Éditions Harper Collins noir

1963, Kennedy vient d’être assassiné, l’Amérique est en deuil. Au même moment, trois personnes prennent la Route 66. Franck fuit un parrain local qui le considère comme un témoin gênant dans ce meurtre. Il a mis un tueur Barone à ses trousses. Charlotte s’ennuie, elle rêve d’un avenir meilleur que son quotidien frustrant. Franck saisira l’opportunité de voyager avec elle. Les personnages et les retournements de situation surprennent dans cette équipée sauvage de la Nouvelle Orléans à Las Vegas.

 

 

 

Nuits appalaches
de Chris Offutt – Éditions Gallmeister

Tucker, démobilisé de la guerre en Corée, rentre dans son Kentucky natal. Il rencontre sur sa route Rhonda et se marie. Au fil du temps, pour faire survivre sa nombreuse famille « détraquée », il devient trafiquant de gnole, seul emploi possible. Dupé dans l’accord avec son boss, il se vengera. Hymne à la nature apaisante et protectrice, à la famille, à une région délaissée. Violence, tendresse et beaucoup d’humanité émanent du livre.

 

 

 

Piranhas
de Roberto Saviano – Éditions Gallimard

La naissance et la domination d’une « parenza », territoire d’un baby-gang napolitain, des gamins entre 10 et 18 ans. Sa création passera par la conquête de la ville à qui ils imposent violence et criminalité pour devenir riches et puissants tout de suite. Leur soif d’argent et de pouvoir les transforment en poissons féroces tels des piranhas. Une histoire menée tambour battant.

 

 

 

Sérotonine
de Michel Houellebecq – Éditions Flammarion

L’anti-héros fuit sa vie, professionnelle et personnelle, calamiteuse. Son errance le conduit à parcourir les routes normandes qui lui évoquent un amour perdu. Cette nostalgie l’amène aussi aux retrouvailles avec un ami, étendard du désespoir et de la colère des éleveurs laitiers. Malgré la tragédie, des éclats de rire parsèment le livre.

 

 

 

Stoneburner
de William Gay – Éditions Gallimard

Histoire de deux vétérans du Vietnam. Thibodeau, sa rencontre hasardeuse avec un paquet de billets verts et sa cavale avec Cathy. Stoneburner engagé pour récupérer cet argent et la fille, leur poursuite en Cadillac sur les routes du Sud.

 

 

 

 

 

ESSAIS – TÉMOIGNAGES

Alfred Jarry
de Alastair Brotchie – Les Presses du réel

Magnifique biographie de l’inventeur de la Pataphysique science des solutions imaginaires, mais pas seulement auteur d’une œuvre littéraire incontournable dont le point culminant est la saga du Père Ubu et du Professeur Faustroll.

 

 

 

 

Irrécupérable
de Lenny Bruce – Éditions Tristram

Lenny Bruce était un Grolandais pur jus. Acteur et humoristique américain, il a enchainé les provocations et les assauts contre l’Amérique hypocrite et puritaine.

 

 

 

 

 

Mémoires de Siné
Les Cahiers dessinés

Bob Siné est cher au cœur du Fifigrot, les cahiers dessinés viennent de rééditer ses mémoires dans un magnifique coffret. Avec sa verve inimitable, Siné retrace sa vie et son œuvre sans tabou et sans contrainte.

 

 

 

 

 

Natchave
de Alain Guyard – Éditions Le Dilettante

« La profondeur de la pensée est fonction de l’usure des semelles ». Voilà le postulat de cet essai en partie autobiographique. Alors la philosophie prend la route et part à la rencontre de lieux inhabituels (la prison, la psychiatrie, l’hôpital, la ferme…). Elle devient populaire et rend hommage à ses compagnons de chemin, les Roms, les vagabonds.

Alain Guyard dédicacera son livre Sadi 21/09 à 17 au Gro village.
Il proposera ensuite à 19h au Gro Village une séance de Philosophie foraine sur le thème : Peut-on bourrer le mou comme on bourre les urnes ?

 

 

Wobblies
de Paul Buhle et Nicole Schulman – Éditions Nada

Une histoire graphique pour raconter la création en 1905 à Chicago d’une union syndicale réunissant pour la première fois tous les exploités, femmes, hommes, enfants, américains, immigrés, puis son évolution jusqu’à nos jours.