Soirée Gro Z’abus en plein air

Carte blanche à l’association Monoquini

Se requinquer immodérément à la quinquina, fumer un paquet de clopes sous la douche ou reprendre du dessert juste avant le gigot d’agneau ne sont pas des habitudes très recommandables. S’essayer à l’herbe du diable est carrément répréhensible et susceptible de vous conduire à une démence incurable. Ce n’est que le prélude à des injections répétées qui feront ressembler vos avant-bras à de vieilles chambres à air trouées.
Et Michael Landon, le papa modèle de la série « La petite maison dans la prairie », vous aura prévenu : il ne faut pas toucher à ces jolies pilules multicolores. Si le hot-dog que vous êtes sur le point de croquer vous regarde de ses yeux de petit cochon et pousse des cris stridents, vous saurez que le LSD 25 n’est pas juste un bonbon qui fait rire ; c’est aussi un buvard qui tache et vous expose aux visions les plus atrocement kitsch.

Illustrant ce propos, l’association Monoquini (Bordeaux) et son Film-Jockey proposent en projection de plein air un programme dissuasif et jubilatoire censé prévenir des effets pernicieux de substances en tous genres.

Cette compilation stupéfiante – mêlant courts-métrages d’animation, bandes annonces fumeuses, drug-scare exploitation, cinéma expérimental perché, films underground psychédéliques, films d’horreur pédagogiques et scientifiques – sera riche en remontées d’acide (acétique : le programme est exclusivement composé de films en 16mm) et prompte à vous scotcher à votre siège.

Un trip visuel pour pas cher, et sans effet secondaire.

Mercredi 20/09 à 21h – Cratère
Buvette sur place